Actions

Le soutien aux films

L'activité fondatrice du Groupement National des Cinémas de Recherche est le soutien aux films.
Par son action, le GNCR :

  • La prise en charge par le GNCR de la venue du réalisateur dans les salles adhérentes ;amplifie l'exposition des films soutenus, et favorise leur rencontre avec le(s) public(s).
  • incite les exploitants à programmer ces films exigeants, et permet ainsi aux œuvres de cinématographies peu diffusées de bénéficier de bonnes conditions d'exposition.
  • contribue à l'émergence de nouveaux auteurs et les accompagne sur le long terme.


Le GNCR soutient des films indépendants qui correspondent à sa ligne éditoriale : des films singuliers et novateurs, de nouveaux auteurs, des films aux formats différents, des documentaires, des essais cinématographiques, des courts et moyens-métrages… Le GNCR soutient environ 25 œuvres par an.
 

Nous distinguons deux types d’intervention :

Le Soutien  :

Les films soutenus font l’objet d’une forte incitation à la programmation du GNCR auprès des exploitants grâce à plusieurs outils :

  • La prise en charge par le GNCR de la venue du réalisateur dans les salles adhérentes ;
  • La proposition d’intervenants aux exploitants pour animer un débat en salle après le film lors de séances publiques et de prévisionnements régionaux ;
  • L’édition d’un document 4 pages couleur diffusé dans les salles ;
  • La diffusion en salle d’entretiens filmés des réalisateurs ;
  • La mise en place de copies ADRC ;
  • La présentation des film soutenus dans le bulletin Recherche(s) et sur le site du GNCR.


La Recommandation  :

Les films recommandés font l’objet d’une incitation du GNCR auprès des exploitants pour qu’ils les programment, avec une présentation de chaque film par mail auprès des salles  mais aussi dans le bulletin Recherche(s) et sur le site du GNCR.
 

Le mode de soutien des films est le suivant :

Choisir le film

Nous organisons dix prévisionnements annuels pour nos adhérents et les exploitants désireux d’y participer. Nous invitons également nos partenaires : les intervenants, les journalistes, les critiques qui collaborent régulièrement avec nous. Ainsi, le GNCR présente environ 70 œuvres par an : œuvres de fictions, documentaires, premiers films, courts et moyens-métrages… Les exploitants débattent autour de chacune de ces œuvres. Ce débat est utile pour tous les exploitants présents car il permet par l’échange d’esquisser des pistes d’analyse de l’œuvre et des pistes de présentation dans nos salles. Ces discussions permettent au conseil d’administration du GNCR de se déterminer sur le soutien ou la recommandation des films.

Développer des stratégies d'exposition avec les distributeurs

Une rencontre préparatoire avec chaque distributeur a lieu pour identifier toutes les pistes de travail et d’animation possibles autour du film. Cette réunion permet de faire état des outils d’accompagnement mis en place par le GNCR et de voir ensemble la manière dont on peut aider à une meilleure exposition du film. Le GNCR incite aussi les associations régionales à présenter un film soutenu ou recommandé lors d’un prévisionnement en région.

Communiquer autour du film

  • L'édition du document 4 pages
    Ce document est largement diffusé auprès de nos adhérents et via les associations régionales. Ponctuellement, le document peut faire l’objet d’un partenariat, avec l’ACID par exemple.
     
  • La diffusion d’entretiens filmés des réalisateurs : Rencontre(s),
    Ces courts métrages devront permettre aux salles de favoriser la diffusion des films soutenus par le GNCR en salle. Il s’agit d’un entretien avec le réalisateur, mis en image sous différents formats : plusieurs formats d’un minute qui peuvent être présentés sur les sites internet des salles, sur des écrans dans les halls des cinémas ou bien comme une bande annonce avant les projections. Un format de 5 minutes et un autre de 15 minutes, en haute définition, pourront être diffusés à l’issue ou en amont de la programmation du film soutenu permettant ainsi au public d’avoir un complément d’information sur la démarche de l’auteur.
     
  • La présentation du film dans le Bulletin Recherche(s) et sur le site du GNCR
    Le Bulletin Recherche(s) est envoyé à toutes les salles, à nos partenaires, à la presse et diverses institutions. Sur le site internet la présentation du film est actualisée, complétée en fonction des parutions dans la presse avant et après la sortie.


Accompagner le film

  • La recherche d’intervenants
    Pour chaque film soutenu, le GNCR propose aux exploitants des intervenants qui peuvent présenter le film et animer le débat après la projection. Chaque film permet d’aborder des questions de cinéma, de société… et il est nécessaire de prendre contact avec des « spécialistes » de chaque sujet évoqué afin de proposer plusieurs approches du film.

  • Accompagnements soutenus par le GNCR dans les prévisionnements en Région
    Pour valoriser la présentation des films soutenus par le GNCR aux adhérents en région dans le cadre des journées de visionnement organisées par les différentes associations régionales, le GNCR accompagne les films soutenus d’une présentation et d’une discussion avec un intervenant qui vient exposer aux responsables de salles plusieurs pistes d’analyse et d’exploitation auprès des publics afin d’assurer au film une visibilité maximum.
    Le GNCR peut également prendre en charge les frais de transport de la copie du film soutenu.

  •  La prise en charge par le GNCR de la venue du réalisateur dans les salles adhérentes.
    Lorsque le réalisateur peut intervenir sur son film, le GNCR organise sa venue dans les salles adhérentes qui le souhaitent, et prend en charge son transport. Cela constitue une incitation à la programmation pour les salles, et une belle rencontre ainsi qu’un dialogue enrichissant pour les spectateurs.

  •  La mise en place de circulations de copies ADRC inter-régionales pour certains des films soutenus.

 

L’animation du réseau

L'animation au quotidien

Notre réseau est animé au quotidien par l’équipe du GNCR qui crée le lien entre les exploitants, les distributeurs, les réalisateurs, les producteurs, et les associations partenaires du GNCR. Cela permet, entre autres, le recensement auprès des salles et des associations régionales de leur intention de programmer les films soutenus par le GNCR.

La coordination avec les associations régionales

Depuis 2004, la coordination avec les associations régionales (Acap, Acc, Acor, Acrif, Acrira, Cinémas du Sud, De la suite dans les images, Grac et Macao 7ème art) permet de réunir l’ensemble des coordinateurs qui viennent assister aux projections du GNCR à la Femis. Ces réunions concernent principalement l’accompagnement d’un film soutenu par le GNCR. C’est également un lieu d’échanges, de pratiques, d’expériences et de mise en commun d’informations, dans le but de favoriser la diffusion en régions des films soutenus par le GNCR.

Le GNCR cherche évidemment à optimiser la présentation des films soutenus en région dans le cadre des journées de visionnement organisées par les différentes associations régionales ; notamment en accompagnant les films soutenus d’une présentation et d’une discussion avec un intervenant qui vient exposer aux responsables de salles quelques pistes d’analyse et d’exploitation auprès des publics afin d’assurer au film une visibilité maximum.

Le bulletin d'information Recherche(s)

Mis en place en 1995, il a pour but d’informer l’ensemble des adhérents et des partenaires sur les activités et les missions du GNCR. Il permet de communiquer autour :

  • De la pensée politique du GNCR à travers l’éditorial écrit par la Présidence et l’Actualité qui permet de développer les différents engagements du GNCR : numérique, action culturelle…
  • de l’actualité concernant l’exploitation et la distribution : palmarès ou annonce d’un festival, parution d’un livre, entretien avec le réalisateur d’un film soutenu, bilan d’un événement organisé par le GNCR…
  • de la vision de l’action culturelle de chacun des exploitants du GNCR avec la rubrique « Vie des salles » qui est un entretien avec un exploitant. A terme, ces interviews regroupées constitueront une « enquête qualitative » du travail mené par les salles du GNCR autour des films « Recherche ».
  • des films soutenus et recommandés,
  • de rappel de films soutenus : bilan de la vie du film en recoupant les informations chiffrées du distributeur et nos propres informations : les rencontres organisées autour du film, la présentation du film dans le cadre de thématiques, les actions culturelles organisées autour de ce film…
  • des actions menées par les salles et par nos partenaires, à travers la rubrique « temps forts ».
     

Le Site internet

Le site internet permet d’optimiser l’animation du réseau en constituant un centre de ressources permanent pour les adhérents par :

  • la mise en ligne d’articles concernant l’actualité professionnelle de l’exploitation, des actions et partenariats du GNCR ;
  • la liste des films soutenus et recommandés par le GNCR ;
  • le téléchargement des bulletins mensuels « Recherche(s) » (numéro en cours et archives) ;
  • la mise en ligne des vidéos autour de films soutenus (entretien avec le réalisateur, analyse de séquences, vidéos didactiques…) utilisables par les exploitants dans leurs salles de cinéma ;
  • la base de données des salles adhérentes au GNCR ;
  • calendrier et programmes des prévisionnements mensuels ;
  • liens vers les sites de nos partenaires.
     

Le GNCR au Festival de Cannes

Le Festival de Cannes est un moment où les adhérents peuvent repérer en amont les films à soutenir, notamment dans la sélection « un certain regard » et la « Quinzaine des réalisateurs ».

Le  GNCR est présent au Festival de Cannes sur son stand au sein du Palais des Festivals, un lieu de travail fréquenté par l’ensemble de nos adhérents avec des services (internet, accueil des rendez-vous professionnels...). Ce stand est un point de rencontre pour nos adhérents et nos partenaires, qui assure la visibilité du GNCR.

 

Le soutien aux salles

Notre association développe depuis de nombreuses années une activité de défense des intérêts des salles de cinéma qu’elle représente. Au-delà même des salles adhérentes au GNCR, nous sommes soucieux de la diversité en matière de salles de cinéma, attentifs aux conditions d’exploitation des petites et moyennes salles, et bien évidemment défenseur de la question de l’action culturelle cinématographique.

Cette activité devient de plus en plus importante en raison notamment des enjeux en cours comme le passage au numérique des salles de cinémas, l’aide Canal+, la baisse des crédits pour l’action culturelle…

Le GNCR tient un rôle d’expertise et de conseil dans les domaines suivants :

Exploitation

Groupe de travail sur la réforme de l’art et essai, comité de pilotage de la réforme art et essai, commissions régionales art et essai, commission nationale art et essai.

Éducation à l'image

École et Cinéma, Collège au Cinéma, Lycéens au Cinéma, Education à l’image : le GNCR participe activement aux groupes de travail et commissions nationales de l’ensemble de ses dispositifs. 

L’équipement numérique des salles

Le GNCR a contribué à l’équipement numérique des salles en étant l’un des fondateurs de l’association Cinémascop. Cette association s’est créée en janvier 2011 avec la Ligue de l’Enseignement afin de proposer un vrai système mutualiste pour le plan de financement de l’équipement des salles. Cette mutualisation permet de regrouper des salles et de partager à part égale les contributions des distributeurs. Elle suppose parallèlement que toutes les salles d’un même regroupement puissent demander une aide complémentaire du CNC. Associant ainsi subvention publique et participation des distributeurs, Cinemascop s’assure d’un financement mixte pour les salles qu’elle représente.
Le GNCR est donc représenté au sein du CA de Cinémascop.

Collectif national de l'action culturelle cinématographique et audiovisuelle (BLAC)

Le GNCR est un des membres fondateurs du Collectif national de l'action culturelle cinématographique et audiovisuelle (dit BLAC). Ce collectif s’est constitué à la suite de l’annonce des baisses de subventions des DRAC à la fin de 2007.
Le GNCR fait partie du Secrétariat Général du Blac et participe aux débats et réflexions qui touchent à l’action culturelle cinématographique.

Bureau de Liaison des Organisation du Cinéma (BLOC).

Le GNCR fait partie du BLOC depuis sa constitution. Cet organisation se réunit une fois par mois au moins pour évoquer les questions d’actualité de l’audiovisuel et du cinéma. Le BLOC négocie au nom de ses membres les protocoles, et accords qui touchent nos professions. Il donne aussi son avis et est entendu sur les différents rapports commandités par le CNC ou le Ministère de la Culture.

Lieu de discussions et d’échanges où se retrouvent des indépendants de la production, distribution, et exploitation, des syndicats d’auteurs d’interprètes et de réalisateurs, le Bloc doit prendre ses décisions à l’unanimité.

 

Partenariats

Avec les festivals

Conscient du fait que beaucoup de films présentés dans les festivals ne sont pas diffusés en salles, le GNCR choisit d’en soutenir certains en leur attribuant un prix. Si le film trouve un distributeur, il sera soutenu de manière classique. Si le film n’a pas de distributeur, le GNCR organise une tournée du film avec le réalisateur dans ses salles.

Nous sommes présents, à travers un jury qui délivre un prix, dans plusieurs festivals dont les lignes éditoriales rejoignent les nôtres : le Festival Entrevues à Belfort, Côté Court à Pantin (court-métrage), le F. I. D. de Marseille (Festival International du film Documentaire).

Nous développons également un partenariat avec la Quinzaine des Réalisateurs dont les salles du GNCR programment la sélection en septembre de chaque année.

Avec le Mois du film documentaire

Dans le cadre du Mois du film documentaire, le Groupement National des Cinémas de Recherche (GNCR) mobilise son réseau — 250 salles de cinéma dans toute la France et plusieurs associations régionales — pour la diffusion de films documentaires. Le partenariat entre Images en Bibliothèques et le GNCR s’attache à développer les passerelles entre les médiathèques et les salles de cinéma, et se poursuit lors du choix du film d’ouverture.

Le GNCR et ses adhérents participent au Mois du film documentaire, en programmant pendant la manifestation des films et des actions de sensibilisation. Le GNCR propose une réflexion collective autour d’un cinéma d’auteur exigeant et créatif. Ce réseau de salles indépendantes défend au quotidien des pratiques de diffusion de proximité, privilégiant la découverte de films singuliers et novateurs, et leur rencontre avec les publics. Le documentaire y occupe évidemment une place cruciale.

Avec l'Agence du court-métrage

Le GNCR, en partenariat avec l’Agence du Court Métrage, présente régulièrement des courts et moyens métrages dans le cadre de ses prévisionnements. Ce film, proposé par l’Agence du court métrage, est lié à l’actualité : court métrage repéré récemment en festival, ou court-métrage en lien avec un long-métrage soutenu par le GNCR (même réalisateur, même thématiques…).

Avec la Femis sur les journées de projection & la filière exploitation-distribution

Les projections du GNCR se déroulent mensuellement à la FEMIS. Le partenariat entre les deux structures concerne l’organisation des séances mensuelles de visionnement du GNCR à la FEMIS, ainsi que la participation à celles-ci des étudiants de la FEMIS, et plus particulièrement ceux de la filière exploitation-distribution.

Avec La Quinzaine des Réalisateurs

Nous constatons depuis de nombreuses années l’approche audacieuse de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes qui propose dans sa sélection une découverte des films les plus singuliers et novateurs. Constatant une convergence avec notre ligne éditoriale, le GNCR a proposé à la SRF un partenariat qui met en valeur la programmation de la manifestation cannoise. Nous avons créé, en septembre, une reprise des films, intitulée le « Meilleur de la Quinzaine des réalisateurs » dans les salles adhérentes du Groupement.

Cette action s’appuie aussi sur un partenariat presse avec l’hebdomadaire Les Inrockuptibles qui défend très fréquemment les films soutenus par le GNCR.  Les Inrockuptibles encartent dans leurs numéros de septembre le document du Meilleur de la Quinzaine des réalisateurs, réalisé par le GNCR, et font la promotion de cet événement dans leurs colonnes. Pour prolonger ce partenariat, le GNCR envoie chaque semaine par mail à ses adhérents les critiques de cinéma des Inrockuptibles.

La Formation continue

Depuis deux ans, nous proposons de mettre en place des « séminaires de réflexion », de forme plus courte, sur des thèmes d’actualité ou des questions récurrentes qui touchent à notre profession dans son ensemble, tant sur la programmation, la salle que sur les films eux-mêmes.
A terme, l’objectif principal de ces « séminaires de réflexion » est de créer une véritable formation continue des directeurs de salles de cinéma Art et Essai. On s’aperçoit souvent, à l’occasion des rencontres régulières que nous avons dans le cadre des associations professionnelles, que les directeurs de salles ne partagent pas assez leurs expériences et qu’ils sont fortement en attente d’informations sur leur environnement professionnel.
Par ailleurs, nous souhaitons développer l’idée que ces séminaires puissent aussi se décentraliser et s’organiser avec le concours des associations régionales.