Accord sur les engagements de programmation et de diffusion

Text Resize

-A +A
fichiers associés : 
Diffusion(s)
EXPLOITATION

Accord sur les engagements de programmation et de diffusion

Retour sur l'Accord interprofessionnel lors des Assises du Cinéma

Les intenses négociations dans le cadre des Assises du Cinéma, suite au "recadrage" de la Ministre de la Culture, ont donc abouti à un accord interprofessionnel, signé à Cannes sous l'égide du CNC, qui régule davantage la diffusion des films en salles, en s'appuyant sur des engagements de la part des salles d'un côté et des distributeurs de l'autre. Lors de son intervention au Conseil des Ministres le 25 mai 2016, Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a présenté entre autres mesures, l'essentiel de cet accord : « Les exploitants de salles de cinéma se sont engagés à favoriser l’accès des films indépendants aux salles moyennes et grandes. Les distributeurs, quant à eux, se sont engagés à favoriser l’accès des salles des zones rurales et des villes de moins de 50 000 habitants aux films indépendants porteurs. La défense de l’attractivité de notre réseau de salles de cinéma unique au monde, constitue une priorité politique.»

MODE D’EMPLOI

Concrètement, on peut retenir que c’est désormais à partir de 6 écrans que les complexes seront soumis à des engagements de programmation (jusque-là limités aux établissements de 8 écrans et plus), et qu’ils ne devront pas dépasser un certain plafond de multidiffusion. Ces établissements devront s’engager, pour des films européens et de « cinématographies peu diffusées », sur un nombre minimum de séances et une exposition d’au moins deux semaines, à ce deux semaines en amont de la sortie nationale. Par ailleurs, ces salles devront programmer un certain nombre de films distribués par des sociétés ayant réalisé moins de 2 millions d’entrées sur les trois années précédentes. [extrait d’un article paru dans CÔTÉ CINÉMA n°295]

A suivre sur le site COTE CINÉMA

 

CI-CONTRE EN TÉLÉCHARGEMENT :
LE RELEVÉ DES DÉCISIONS DE L’ACCORD
et sur le site du CNC