Un transport en commun

Text Resize

-A +A

Réalisation : Dyana Gaye
Scénario : Dyana Gaye
Photographie : Irina Lubtchansky
Musique : Baptiste Bouquin
Costumes : Maria Dapina, Valérie Osouf
Son : Dimitri Haulet
Montage : Gwen Mallauran
Production : ANDOLFI (Paris), Nataal (Dakar)
Droits mondiaux :  ANDOLFI (Paris)

 

Diana Gaye

Née à Paris en 1975, elle est diplômée de l'Université de Paris VIII où elle obtient en 1997 une maîtrise d'études cinématographiques. Elle est lauréate en 1999 de la Bourse Louis-Lumière-Villa Médicis Hors les murs pour le scénario de son premier court métrage, Une femme pour Souleymane, qui sera réalisé en 2000 et distingué dans plusieurs festivals.
En 2004, elle réalise J'ai deux amours faisant partie de la série de courts métrages intitulée Paris la métisse.
Son dernier court-métrage, Deweneti (2006), a reçu de nombreuses récompenses, dont le Prix spécial du jury au Festival international du court-métrage de Clermont Ferrand, le prix du meilleur court-métrage au Brooklyn Film Festival et à l'Interfilm à Berlin, l'Ébène du meilleur film au Festival international du film de quartier de Dakar, la Licorne d'or pour le meilleur court-métrage au Festival international du film d'Amiens et le Prix du Public Meilleur court métrage étranger au Festival international de films de femmes de Créteil. En 2008, le film reçoit une nomination pour le César du meilleur court-métrage.

Filmographie
2000 : Une femme pour Souleymane (CM)
2005 : J'ai deux amours (CM de la série Paris, la métisse)
2006 : Deweneti (CM)
2009 : Un Transport en Commun

Réalisateur

Biographie ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse rhoncus, velit quis pellentesque vulputate, odio eros elementum felis, sed rhoncus leo felis non lacus. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Curabitur feugiat adipiscing ante, commodo venenatis lorem lacinia ac. Donec nec dignissim mauris. Morbi ac dui dapibus diam vehicula ornare. Nullam at nisi augue, et laoreet lorem. Suspendisse velit nisi, porta eget rhoncus accumsan, auctor id augue. Aliquam non lectus velit, vel lobortis nisl. Mauris fringilla felis in urna blandit eleifend.
 
2011 FILM
2010 FILM
2009 FILM
2008 FILM
2007 FILM
2002 FILM
2000 FILM
1998 FILM
1996 FILM

Un transport en commun

Diana Gaye
Distribution :: 
Date de sortie :: 
16/06/2010
FRANCE / SENEGAL - 2009 - comédie musicale - 48mn - 35mm - couleur vo. wolof / s.t. français - Dolby SR
Dakar, Sénégal. C’est la fin de l’été.
Le temps d’un voyage de Dakar à Saint-Louis, les passagers d’un taxi-brousse croisent leurs destins et se racontent en chansons.

Propos

LE TAXI - BROUSSE
Le taxi - brousse  est le moyen de transport le plus populaire utilisé par les Sénagalais pour voyager dans le pays. Ces voitures peuvent contenir sept passagers et ne quittent la gare routière qu'à condition d'être au complet ou que l'un des passagers décide de prendre en charge les billets manquants.Ce transport en commun a cette particularité qu'il impose d'emblée une certaine intimité à des usagers dont le seul point commun n'est alors qu'une direction. Ces personnes physiquement  sont proches les unes des autres sans pour autant établir de dialogue. C'est la possibilité de ces rencontres que j'ai souhaité mettre en scène.

LA MUSIQUE
Dès l'écriture, où elle est intégrée au récit, la musique a toujours occupé une place prédominante dans l'articulation de mon travail. C'est tout naturellement que s'est imposée l'idée de rencontres chantées, avec la volonté de mêler certaines conventions de la comédie musicale à la grande tradition orale africaine. Chaque personnage possède sa propre identité musicale en rapport avec son univers et ses émotions. Médoune Sall, revisite le Sabakh (musique traditionnelle sénégalaise), alors que Dorine transforme son salon de coiffure en scène Rock'n' roll. Malic rêve d'Italie au son d'un twist des années 60, tandis que Madame Barry a le Blues d'être passée à côté de sa vie.

LES PERSONNAGES
Ils se présentent comme des conteurs, conteurs du présent et de leurs propres vies. Chacun d'eux appréhende une nouvelle étape de leur existence. Souki se rend à l'enterrement de son père qu'elle n'a connu, Malick va saluer sa fiancée avant son départ pour l'Italie, Madame Barry va revoir ses enfants après de nombreuses années à faire carrière à la grande ville. A chacun sa quête : d'émancipation (Souki, Malick, Dorine), d'identité (Antoine, Binette et Joséphine) ou encore de rédemption (Madame Barry). Médoune Sall, le chauffeur, Ousmane, Mr N'Diaye et son fils Mohamed sont les passeurs de ces trajectoires qui vont se superposer les unes aux autres.

RÉALISME DU QUOTIDIEN SÉNÉGALAIS
ET PARENTHÈSES EN -CHANTÉES.

La comédie musicale permet de faire cohabiter deux espaces de jeu à priori opposés. Les thématiques abordées par les personnages sont très fortement ancrées dans la réalité sénégalaise : Médoune Sall chante la douleur de voir son peuple se résigner à quitter les côtessénégalaises quand Malick plein d'espoir évoque son exil prochain pour l'Italie.

Qu'ils soient dans un embouteillage ou sur un terrain vague, c'est dans des décors concrets que ces personnages se livrent à des élans musicaux et chorégraphiques comme pour mieux repousser les limites du réel. Car il n'est pas question d'opposition mais bien d'interaction entre ces deux espaces.

Dyana GAYE.