In Another Country

Addthis

Text Resize

-A +A
téléchargements: 

ACTEURS Isabelle Huppert , YU Junsang, JUNG Yumi.

Scénario et réalisation: Hong Sangsoo
Producteur: Kim Kyounghee
Production: JEONWONSA Film Co. avec la participation des films du Camélia
Image: Park Hongyeol, Jee Yunejeong
Chef Opérateur: YI Yuiheang
Ingénieur du Son: Yoon Jongmin
Monteur: Hahm Sungwon
Musique: Jeong Yongjin
Son: Kim Mir
Ventes Internationales: FINECUT

Informations complémentaires: 

Cannes 2012 - Sélection officielle - Compétition.

In Another Country

Distribution :: 
Date de sortie :: 
17/10/2012
Corée du Sud/France - 2012 - 1h29

Dans un pays qui n’est pas le sien, une femme qui n’est à la fois ni tout à fait la même ni tout à fait une autre, a rencontré, rencontre et rencontrera au même endroit les mêmes personnes qui lui feront vivre à chaque fois une expérience inédite.

« In an another country » de Hong Sangsoo : un enchantement

Dans un autre pays, nous dit le titre. Beaucoup de grands auteurs internationaux s’y sont risqués, parfois pour se surpasser (Antonioni), souvent pour se perdre un peu (Kiarostami par exemple s’était un peu égaré en Toscane – Copie conforme - et on lui souhaite de s’être retrouvé cette année au Japon – Like Someone in love). Hong Sangsoo s’était lui aventuré dans un autre pays avec son film parisien Night and day (2008). In another country en est l’expérience symétrique. C’est l’autre pays qui vient à lui par le truchement d’Isabelle Huppert et c’est la Corée désormais qui est envisagé comme une terre étrangère à travers les yeux d’un cinéaste coréen qui identifie son regard à celui d’une star française.

Tout le monde sort gagnant de ce roboratif exercice de dépaysement. L’actrice tout d’abord : interprétant tour à tour trois personnages, Isabelle Huppert se laisse porter par la partition de HSS, en épouse le tempo sans forcer, avec une grâce, une légèreté et une disponibilité étourdissantes. Le cinéma de Hong Sangsoo, lui, sort intact de cette ingestion d’un corps étranger, toujours aussi affuté dans sa minutie descriptive des errements amoureux, mais peut-être jamais aussi ludique et radieux.

Jean-Marc Lalanne (cannes2012.lesinrocks.com)