Œuvres et auteurs

Rencontre(s) avec Michel Gondry à propos de "Conversation animée avec Noam Chomsky"

Entretien filmé avec Michel Gondry

dont voici deux extraits : LE DESSIN et l'IMAGE MENTALE

 

LE DESSIN :

Entretien filmé avec Bill Plymton

3 EXTRAITS :

UN RÉALISATEUR INDÉPENDANT / DESSIN À LA MAIN / LES RUPTURES 

 

 

UN RÉALISATEUR INDÉPENDANT :

Entretien filmé avec Robin  Campillo

3 EXTRAITS :
DANS LA GARE / L'IMMIGRATION / LES RUPTURES

Entretien filmé avec Frédérick WISEMAN

3 EXTRAITS : 
BERKELEY / LA MIXITÉ SOCIALE / LE TOURNAGE

Fondateur de The Young Experimental Film group à Pékin, Jia Zhangke est l’un des cinéastes les plus captivants de sa génération. Son premier long métrage, Xiao Wu, artisan pickpocket (1999), est réalisé avec de très faibles moyens. Ses films suivants, notamment Platform (2000), Plaisirs inconnus (2002), The World (2005) et Still Life (2006), révèlent le regard acerbe et désenchanté qu’il porte sur la société chinoise.

L’ADRC et le GNCR soutiennent la rétrospective des films de Chris Marker au cinéma :

Le Joli mai (La Sofra/Potemkine) , Le Fond de l'air est rouge (Iskra), Sans soleilLettre de Sibérie,  Level five (Tamasa distribution) + Programme de courts métrages : Un Dimanche à Pékin, La Jetée, Vive la baleine, Junkopia (Tamasa distribution) 

Rencontre ayant eu lieu au cinéma l'ECRAN de Saint Denis le 15 septembre 2013 à l'issue de la projection JIMMY P. PSYCHOTHERAPIE D’UN INDIEN DES PLAINES de Arnaud desplechin
( Etats-Unis-France/2013/1h56) - Compétition officielle - Cannes 2013

" J'aime dans votre film son côté Little Big Man (Arthur Penn, 1970) : c'est un homme qui rencontre un Indien et qui est happé, tant par l'individu que par son monde. En fait, c'est une sorte de western ! " Tobie Nathan

" Oui, c'est vrai. J'ai lu ces dialogues de psychothérapie comme une rencontre étonnante entre le "sauvage", l'Indien des plaines, et ce psy excentrique où l'on ne sait pas très bien qui est le plus sauvage des deux. C'est le portrait de deux hommes que tout oppose et que les hasards de la vie vont faire se connaître dans un lieu où ils sont aussi étrangers l'un que l'autre : ils sont tous les deux citoyens américains, ils ont tous les deux servi dans l'armée américaine pendant la guerre, mais Devereux est européen, juif hongrois, psy marginal qui n'est pas médecin, qui vient de l'anthropologie, et Jimmy P. est un Indien Blackfoot. C'est pour cette raison que je voulais tourner en anglais, avec deux acteurs dont l'anglais n'est pas la langue maternelle. Ils ont une langue en partage, mais ce n'est pas la leur ; c'est leur point de rencontre. " Arnaud Desplechin

(extraits de l'entretien paru dans Philosophie magazine, N° 72, sept. 2013)

 

par Guy-Claude MARIE (Membre du GNCR et auteur du livre éponyme publié aux Editions Vrin (2009) dans la Collection "Cinéma et philosophie", initiateur du projet imagopublica.)
"Nous ne sommes pas sur cette planète pour quelque chose. Le tout est de passer le temps ce n'est déjà pas très facile. Tous les moyens employés (poésie, action, amours) laissent un drôle de goût dans la bouche. C'est pourtant ce que nous avons de mieux. Il faut donc s'opposer à tout ce qui limite leur utilisation. C'est pourquoi l'action et l'écriture n'ont de valeur que libératrices. C'est pour cela que j'ai dit que le poète doit être un incendiaire et je le maintiens"début 1951

Une initiative conjointe de 6 festivals européens dont le FIDMarseille, propose sur le site de vidéo à la demande dafilms.com une rétrospective unique de 17 films d'Agnès Varda.