Tour de France des Cinémas

Text Resize

-A +A
 
Portrait de salles

Tour de France des Cinémas

Qu'est ce qu'une salle de cinéma?
Agnès Salson et Mikael Arnal, deux jeunes cinéphiles, se sont lancés dans un tour des salles (indépendantes) de France et de Navarre qu'ils documentent sur un blog, en photos, et en identifiant, dans la rubrique "Boite à idées", les spécificités de chacune, les initiatives originales... 
Que deviennent ces lieux en 2014, alors que que le parc national a été entièrement numérisé, que les équilibres entre salles et distributeurs, entre groupes et indépendants, ont été et continuent d'être largement redéfinis en conséquences... Les multiplexes, de plus en plus, apparaissent comme des sortes de hubs commerciaux où les films sont réduits au statut de produits (d'appel?) parmi une multitude d'autres qui se consomment avant ou après les avoir vus…

Pour attirer les masses, ils proposent l'offre cinématographique la plus large possible, la multiprogrammation (pratique qui consiste à diffuser plusieurs films dans une même salle) les incitant à ne plus s'interdire aucun segments du cinéma et à préempter tout le segment des films d'art et essai dits "porteurs". Pour les indépendants, la concurrence est violente, mais la numérisation n'a pas que des effets négatifs. Les possibilité qu'elle offre, notamment en termes de multiprogrammation, leur offre à eux aussi, de fait, une marge de liberté : la possibilité de proposer des films et des événements inédits, d'imaginer d'autres manières de programmer, de lier projections et live... et, partant, de réinventer l'identité de leur salle.

Prenant acte de ces mutations, du fait qu'elles sont peu médiatisées, peu documentées, peu étudiées, Agnès Salson et Mikael Arnal, deux jeunes cinéphiles, se sont lancés dans un tour des salles (indépendantes) de France et de Navarre qu'ils documentent sur un blog, en photos, et en identifiant, dans la rubrique "Boite à idées", les spécificités de chacune, les initiatives originales...

Le projet regroupe déjà un certain nombre de salles et recense une belle collection d'initiatives qui témoignent des mille manières dont les exploitants réinventent une convivialité propre à leur époque. De la diffusion de web-documentaires en salles aux excursions organisées pour les spectateurs dans certains hauts lieux de la cinéphilie, en passant par les programmation de cinéma expérimental, les rencontres avec les réalisateurs par Skype et les achats de cafés solidaires, on se dit que la salle a de beaux jours devant elle...

 

http://cinema.blog.lemonde.fr/2014/06/18/les-salles-de-cinema-de-france-en-un-blog/