Le festival international du film de La Roche-sur-Yon - du 17 au 23 octobre 2012

Text Resize

-A +A
 
Temps forts

Le festival international du film de La Roche-sur-Yon - du 17 au 23 octobre 2012

Le festival international du film de La Roche-sur-Yon c’est une Compétition internationale, pour la troisième édition plus de 70  films seront projetés, des programmations éclectiques et animées, des rencontres avec les professionnels du cinéma et des interventions (conférences, débats…), partout à La Roche-sur-Yon du 17 au 23 octobre 2012


PRÉ-PROGRAMME
Jean-Pierre LÉAUD, Invité d’honneur
Le festival accueillera un programme de ­ films parmi les plus riches de sa carrière, de Truffaut à Bonello, de Godard à Belvaux...

NOBUHIRO SUWA, Rétrospective intégrale
«Le plus francophile des cinéastes japonais» sera l’invité d’honneur de cette troisième édition, succédant à Michel Hazanavicius et Mathieu Amalric. Le festival accueille la première rétrospective française consacrée au grand Nobuhiro Suwa. En 15 ans et 5 longs métrages, le cinéaste japonais a construit une œuvre unique. De 2 / Duo à Yuki & Nina, de Tokyo à Paris, de Caroline Champetier à Hippolyte Girardot, de Béatrice Dalle à Valeria Bruni-Tedeschi, d'Alain Resnais à Roberto Rossellini, des déchirements au sein du couple à l'échappée en forêt de deux petites filles. Une œuvre profondément moderne, creusant et recreusant sans cesse les écarts entre les êtres, les langues et les pays.

Miguel GOMES, réalisateur programmateur invité
Cinéaste portugais très applaudi à Berlin cette année, il viendra présenter son dernier film Tabu (soutenu par le GNCR). Il partagera également avec les festivaliers les  films qui ont marqué et inspiré son cinéma poétique, de Flaherty à Eastwood, en passant par Renoir.

Carte Blanche à Benoît DELÉPINE & Gustave KERVERN
Les auteurs de Mammuth, Louise-Michel et Le Grand Soir (Prix spécial du jury Un certain regard, Festival de Cannes 2012), concocteront une programmation détonante à leur image, complétée par une rétrospective intégrale de leurs longs-métrages. Benoît Delépine et Gustave Kervern aiment par-dessus tout le moment du tournage, les rencontres inattendues qu'on y fait et la possibilité d'y convier ceux qu'ils aiment, acteurs ou pas, pour une scène ou davantage. En même temps que les cinq longs métrages qu'ils ont réalisés à ce jour, il sera présenté une sélection de films réalisés par des cinéastes qui leur importent, esthétiquement et humainement. Le spectre est large, de Dali et Bunuel à Joël Seria et Albert Serra. Mais le secret est le même : celui d'un cinéma qui s'invente avant tout dans la liberté, l'improvisation, la circonstance unique du tournage.

L’APOCALYPSE - CINÉMA
Comme cette édition 2012 pourrait être la dernière en vertu des prédictions du calendrier maya, le festival a décidé d’imaginer une programmation spéciale autour de la ­ fin du monde au cinéma ! Le philosophe Peter SZENDY en sera le maître de cérémonie.
« La fin du film, c'est la fin du monde. La fin du monde, c'est la fin du film. J’ai tenté, dans L’Apocalypse-cinéma, de sonder cette double équivalence, dans toutes ses résonances et toutes ses conséquences.» A l'occasion de la parution de son essai chez Capricci, sous-titré 2012 et autres fins du monde, le philosophe et musicologue Peter Szendy a choisi plusieurs films qui montrent comment le cinéma, en mettant en scène la catastrophe, ne cesse de travailler à sa propre limite, voire à sa propre fin. Au programme : monstres, derniers hommes et destructions en tout genre.


AVANT-PREMIÈRE : OUVERTURE JEUNE PUBLIC DU FESTIVAL
Le film d’animation Ernest et Célestine sera présenté lors de la séance du 17 octobre. 
Ainsi que Le petit Grufallo : une séance composée de 4 courts-métrages et Pougne Le Hérisson une composition de 3 courts-métrages.