Jours de France

Text Resize

-A +A

Avec  : Pascal CERVO, Arthur IGUAL, Fabienne BABE, Nathalie RICHARD, Laëtitia DOSCH, Liliane MONTEVECCHI, Marie France, Jean-Christophe BOUVET, Bertrand NADLER, Dorothée BLANCK, Florence GIORGETTI, Mathieu CHEVÉ, Olivier GALINOU, Corinne COURÈGES, Emilien TESSIER, Raymonde BEL


Scénario  Jérôme REYBAUD • Image Sabine LANCELIN • Son Sébastien EUGÈNE • Décors Isabelle VOISIN • Premier assistant réalisation Maxime L'ANTHOËN • Direction de production Christophe GRANDIÈRE • Régie Aurélie DELVENNE • Montage image Martial SALOMON • Montage son Rosalie REVOYRE • Mixage Xavier THIEULIN • Musique originale Léonard LASRY • Production déléguée CHAZ Productions - Elisabeth PEREZ • En coproduction avec Film Factory et TSF • Avec le soutien du CNC (Avance sur recettes) et de la Région Centre-Val de Loire Ciclic. En association avec Cineventure.

Jours de France

Jérôme Reybaud
Distribution :: 
Date de sortie :: 
15/03/2017
France - 2016 - 2h21 - DCP

Au petit matin, Pierre quitte Paul. Au volant de son Alfa Roméo, il traverse la France, ses plaines, ses montagnes, sans destination précise. Pierre utilise Grindr, une application de son téléphone portable qui recense et localise pour lui les occasions de drague. Mais Paul y a recours aussi pour mieux le suivre. Au terme de quatre jours et quatre nuits de rencontres – sexuelles ou non – parviendront-ils à se retrouver ?

 

Pierre a quitté Paul (du moins est-il parti, sans que l'on sache pourquoi) et mène son Alfa Romeo de Paris à l'infini. On pourrait dessiner son parcours sur une carte de France. C'est un peu ce que Paul fait en partant à sa recherche peu après son départ.

Prendre la première à gauche puis la troisième encore à gauche puis à droite, peu importe, se connecter à Grindr, aller au gré des envies puis rejoindre les Alpes en messager. Le voyage de Pierre est un fantasme que Jérôme Reybaud met en images simplement sans oublier qu'il fait du cinéma - pour exemple, ce superbe travelling nocturne montrant simultanément Pierre (Pascal Cervo) au premier plan (extérieur) et Diane (Fabienne Babe) au second plan (intérieur) marchant en parallèle tandis que c'est elle que l'on entend.

C'est cette foi dans le cinéma qui permet à l'histoire racontée de venir au spectateur. Si la mise en scène semble modeste, Jérôme Reybaud lui oppose des dialogues très écrits dont la richesse est source de contrastes. Les rencontres fortuites ou volontaires prennent alors une tonalité particulière : le jeune Matthieu est coiffé comme un joueur de foot mais parle comme un livre, la voleuse se fait philosophe, la libraire se montre flagorneuse, chacun apparaissant puis disparaissant (et revenant parfois) sans en dire davantage (le boucher et son fils, la riveraine en colère, le commercial...).

D'absurdes rencontres en impossibles recherches, les dialogues littéraires et la géographie montagneuse dessinent le tracé d'un voyage physique et mental aux courbes douces. Chacun peut alors s'interroger sur le fantasme du départ (ou de la fuite), de l'inconnu, du lendemain à vivre... puis du retour, des retrouvailles.

Épaulé par des partenaires de talent, Fabienne Babe (superbe), Laetitia Dosch, Nathalie Richard, Florence Giorgetti, Jean-Christophe Bouvet et tous les autres, Pascal Cervo offre à son personnage sa silhouette sans âge et son jeu singulier. Sous ses traits, Pierre est un miroir, un double de cinéma, un héros ordinaire au destin singulier.

Pour son premier long métrage de fiction, Jérôme Reybaud signe avec Jours de France un road movie mélancolique dont le traitement naturaliste rend l'improbable tangible. On est alors, comme chez Guiraudie, dans le souffle romanesque du conte, entre le "il était une fois" et le "on dirait que", là où tout est possible.

Pierre Guiho PERSISTANCE RETINIENNE